PLYMOUTH FUN ROAD

Writting, Music, Draw or Photography ? Qui seras-tu ?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea R. Hampton PAUSE
•> Lady Marmelade <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 686
Age : 28
YOUR FAVOURITE SONG : Jimmy - Moriarty & Paperweight - Joshua Radin
YOURS ACTIVITIES : EUX (LL)
Date d'inscription : 05/03/2008

IT'S MAÏ LAÏFE !
_# IN LOVE WITH: Confusion...
_# ME &.& OTHERS:
_# HOW DO YOU FEEL ?: Fly in the sky

MessageSujet: ___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?   Lun 28 Avr - 22:01

1ere rep à Keith (LL)


<< Plymouth's University, please ! >>

13h3o, à bord d'un taxi jaune pétant conduit par un chauffeur blasé. La radio - inconnue, un truc propre aux bouseux du Massachusetts sans nul doute - diffuse en grésillant des chansons country au son usé & has-been. Charmant n'est-ce pas ? Mais avant toute chose, revenons un peu en arrière.

Dimanche 31 Août - 23h59.

Ses longs cheveux d'ébène regroupés en un chignon sauvage & fait à l'arrache, Andrea fait les 100 pas dans sa chambre de gamine dans la maison familiale à Phoenix, Arizona. C'est fini, tout est réglé, hors de question de se défiler ou de faire demi-tour, c'est impossible à présent. De quoi je parle ? Mais de son départ, le lendemain pour l'université d'arts de Plymouth bien entendu ! Environ deux mois plus tôt, sous le chantage de son meilleur ami, Jay Noah Wood, Rose avait décidé de venir le rejoindre pour l'année dans l'école réputée. Son choix fut conforté lorsqu'elle appris quelques semaines plus tard que Keith comptait également s'inscrire là-bas. A la fois une merveilleuse perspective mais aussi beaucoup de problèmes... Bref, ne nous égarons pas. Artiste dans l'âme, la belle prit rapidement sa décision & envoya sa candidature pour intégrer le groupe " Writting ". Journaliste, un métier d'avenir & qui lui convenait parfaitement alors pourquoi se priver ? Tout l'été durant, elle s'était faite une réelle joie de découvrir un univers totalement inconnu, d'aller rejoindre des personnes partageant les mêmes centres d'intérêt qu'elle, néanmoins, en cette chaude soirée de fin d'été, les doutes, nombreux & virulents se mirent à l'assaillir. Allait-elle bien s'intégrer ? Sa relation avec Noah avait-elle changé après un an loin de lui ? Comment se passerait les retrouvailles aussi bien avec son meilleur ami qu'avec Keith ? Mais surtout, surtout, ce qui la tracassait le plus était de savoir si les tensions entre les deux hommes allaient se renforcer ou au contraire s'apaiser... Tout au fond d'elle-même, elle se sentait bien évidemment flattée par cette jalousie dont ils faisaient preuve mais la vision de ces deux amis, réunis & discutant tranquillement la remplissait de joie, hélas rêvée...

Lundi 1er Septembre - 8hoo.

Enfin ! Après une semaine de choix cruciaux, la brunette avait réussi à boucler ses deux énormes valises. Vite, le taxi n'allait pas tarder à l'emmener à l'aéroport. Jean, paire de baskets un peu destroy, débardeur bleu à pois blancs enfilés avec, au bras, un fin sweat blanc au cas où la température dans le Massachusetts se montrerait moins clémente. Se maquiller ? Pas la peine, elle voulait faire bonne impression mais il ne fallait pas pousser, elle aurait tout le temps de sortir le grand jeu pour les épater ! Taxi, avion, tout s'enchaîna rapidement. Andy eu à peine le temps de piquer un petit roupillon pour rattraper les heures de sommeil perdues à cause du stress qui la rongeait. Des milliers de questions l'avaient tenues en éveil jusqu'à tard dans la nuit & c'est là, dans à peine quelques heures qu'elle trouverait des réponses à ces questions... Sur son Ipod ? A Comet Appears - The Shins comme d'habitude dans ces moments-là. Cette chanson l'apaisait, lui remettait les idées en place tout " arrêtant le temps " avec ce soupçon d'intemporalité qu'elle appréciait tant.

Même jour - 14hoo.

Après un trajet court, à peine une demi-heure, Miss Hampton se retrouva plantée devant les somptueux bâtiments de l'université, bouche bée, ses énormes bagages posés près d'elle. C'est donc là qu'elle allait passer les 365 prochains jours ? Dans ce campus immense, peuplé d'inconnus ? La boule, caractéristique de l'anxiété vint reprendre ses quartiers, prenant d'assaut le ventre de Rose qui se contracta sous l'attaque. Elle, pourtant si sûre de ses faits & gestes se trouvait tout d'un coup minuscule devant tout ceci. Immédiatement, avant d'être entièrement décontenancée, elle saisit son portable & se mit à composer le numéro de son sauveur : Keith <3 Lui au moins allait venir la secourir, n'est-ce pas ?

_________________
[ Andrea Rose ]
__# Donne-moi la main que je ne la prenne pas...
<< Tout faire pour te voir partir & te supplier de revenir. >>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plymouth-funroad.nice-board.com/hello-i-love-you-f4/___-a
Keith Livingstone
#__Just a Heartbreaker
avatar

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 28
YOUR FAVOURITE SONG : #_Babyshambles - Fuck Forever. / BB Brunes - Gang. / AC.DC - Hells Bells. / Buckcherry - Sorry.
YOURS ACTIVITIES : #_DRAWiNG, BASKET-BALL.
Date d'inscription : 26/04/2008

IT'S MAÏ LAÏFE !
_# IN LOVE WITH: MAYBE HER . . .
_# ME &.& OTHERS:
_# HOW DO YOU FEEL ?: Good

MessageSujet: Re: ___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?   Mer 30 Avr - 19:13


    Cela devait maintenant faire une semaine plus ou moins que le jeune homme avait mis les pieds dans le Massachusetts, quittant ainsi Los Angeles, sa ville natale. Pourquoi venir ici avant alors que les cours ne commençait que aujourd’hui ? Tout simplement pour avoir un aperçu de la ville sans doute, & visiter les alentours quoi. Histoire de ne pas arriver les pieds sous la table le jour de la rentrée. J’avoue, c’était une petite ville par rapport à L-A ; mais on pouvait dire que ça avait son charme … Le peu de personne qu’il connaît ici sont, il fallait l’avouer, bien sympathique. Mais il manquait toujours quelqu’un de présent pour que son bonheur soit total. Vous avez devinez qui c’était ? Non °° ? Vous voulez faire un pendu ? [xD]. & oui, il s’agissait évidemment de la belle Andréa dont il est tombé fou amoureux. Pourquoi elle & pas une autre ? C’est ce qu’il se demande chaque jour d’autant plus qu’elle est « protégée » par son meilleur ami, qui apparemment, souhaiterait être plus que ça. C’est fou comment les gens sont jaloux & possessifs ! Incroyable. Mais ne nous éternisons pas sur ce sujet, car les histoires amoureuses sont bien souvent trop compliquées à raconter ; mieux vaut les vivre. Donc revenons à notre jeune dessinateur, qui vivait maintenant dans le Massachusetts. Passionnant n’est ce pas ?

    Keith était allongé dans son lit, les yeux grands ouverts. Il balança sa couette à terre & continua à fixer le plafond blanc tout en écoutant une musique assez calme, normal pour un réveil tout en douceur : Aaron – Little Love. Sa fenêtre était grande ouverte & l’air froid entrait dans sa chambre. Il voulait attraper la crève ? Bah, c’est ce qu’on pourrait croire en le voyant allongé en boxer sur son lit avec la fenêtre ouverte. Mais le fait est qu’il avait chaud, terriblement chaud ce matin là. Ne me demandez pas pourquoi, j’en sais rien. Il se redressa en entendant la porte de sa chambre s’ouvrir ; qu’est ce qu’on lui voulait encore ? Il cligna des yeux & aperçut une jeune fille à sa porte, les yeux ronds de stupéfaction. La bouche ouverte, on aurait presque pu croire qu’elle allait perdre sa mâchoire. Elle s’excusa rapidement & claqua la porte. Malheureusement pour elle, les murs sont mal insonorisés, & on pouvait l’entendre clamer haut & fort dans les couloirs < Les filles, les filles j’ai vu Keith en boxer ! >. Comme si elle n’avait jamais vu un gars torse nu de sa vie. Ca fait peine à voir. Alors, en faite, elle était venue pour quoi ? Peu importe, il n’allait pas la courser dans les couloirs pour savoir le pourquoi du comment elle avait ouvert la porte de sa chambre. D’autant plus que sortir en boxer dans les couloirs allaient en satisfaire plus d’unes, alors ne leur donnons pas cette joie là & restons bien sagement allongé dans notre lit. Il soupira & finit par jeter son i-pod sur sa couette, se relevant pour se diriger d’un pas nonchalant vers sa salle de bain. Une seule chose de positive aujourd’hui : il allait revoir Andréa <3. Quelle heure était-il ? Il leva son regard vers son réveil qui indiquait < 12h00>. Déjà ? Oh & bien, il devait se bouger l’arrière train d’autant plus qu’il aimerait bien manger avant de la voir parce qu’en ce moment même, son estomac crie famine. & non, il a beau être mince, il n’est pas non plus à la diète. Il entra finalement sous la douche, l’eau ruisselant sur son corps - qu’on pourrait facilement qualifier d’athlète, mais passons. Il enfila ensuite un slim en jean, des converses blanches, une chemise qu’il garda ouverte blanche elle aussi & se coiffa rapidement – as usual. Il attrapa son portable, ses clefs & sortit de sa chambre, direction … un endroit où manger. Après avoir trouver ce qu’il cherchait, il mangea rapidement un plat de lasagnes, un coca & … c’est tout. J’ai pas non plus dit qu’il était morfale -_-‘. Il était bientôt 14h00, heure à laquelle la belle arrivait. Il se dirigea lentement vers l’Université. Arrivé devant l’imposant bâtiment, il entrevu une personne qui ressemblait fortement à Andy ; ou du moins de dos. Sa pensée fut confirmée lorsqu’il la vit sortir son portable & le sien commença à vibrer dans sa poche. C’était bien elle. Il s’approcha à pas de loup d’elle – par derrière - & vint l’enlacer – toujours par derrière – passant ses bras autour de sa taille. Il sourit en coin, avant de murmurer :

    Devine qui sait ?

    Bah franchement, ce n’était pas bien dure à deviner, même si on était pas voyant, parole d’honneur. Déjà, elle devrait reconnaître sa voix, ensuite elle avait rendez-vous avec lui à 14h ici, donc ça serait bizarre que ce soit quelqu’un d’autre qui se pointe au rendez-vous, & ensuite … qui l’aurait enlacée de cette façon ? =P. Il finit par s’écarter légèrement d’elle, au cas où elle veuille le baffer – on ne sait jamais - & finit par se placer en face de celle-ci. Il la fixa droit dans les yeux, un sourire en coin toujours aux lèvres. Il n’y à pas à dire, elle lui avait manqué. Rien qu’à la simple vue de la voir, il était content. Le pauvre, il se réjouit vraiment pour un rien [XD]. Son sourire, ses yeux, ses cheveux, son visage … rien n’avait changé chez elle ; toujours aussi perfect. Il cligna des yeux, arrêtant ainsi de la fixer & finit par ajouter :

    Nan nan, t’as pas changée tongue . & sinon, t’as fait un bon voyage ?

_________________
{ Oh, my sweetest dream is
to have you right next to me
& to hear you say
< I Love You Too > }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plymouth-funroad.nice-board.com/we-love-you-f9/__keith-is
Andrea R. Hampton PAUSE
•> Lady Marmelade <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 686
Age : 28
YOUR FAVOURITE SONG : Jimmy - Moriarty & Paperweight - Joshua Radin
YOURS ACTIVITIES : EUX (LL)
Date d'inscription : 05/03/2008

IT'S MAÏ LAÏFE !
_# IN LOVE WITH: Confusion...
_# ME &.& OTHERS:
_# HOW DO YOU FEEL ?: Fly in the sky

MessageSujet: Re: ___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?   Mar 6 Mai - 22:20

Une sonnerie puis deux. Mais vraiment, à quoi cela servait-il si Keith possédait un portable de dernier cri avec toutes options si il ne daignait y répondre ? Faisait-il exprès ? S'amusait-il à laisser Andrea attendre puis, vaincue, à lui laisser un message sur sa charmante messagerie ? Déjà, la veille, alors que la jeune femme voulait le prévenir de son arrivée imminente, elle avait été contrainte de parler à sa voix enregistrée. Il lui avait d'ailleurs répondu par messagerie interposée, promettant sa venue pour venir la chercher. Une promesse était une promesse & la demoiselle avait un sacré caractère ce qui voulait dire que, si par malheur Mister Livingstone avait osé la planter, là, devant ce bâtiment imposant, seule au milieu de son tas de bagages, perdue dans cette masse d'étudiants, le jeune homme au doux sobriquet de " Blondinet " risquait fort des représailles violentes & traumatisantes. Quand, soudain, alors qu'elle venait de tomber sur la messagerie, raccrochant avec rage son portable, quelqu'un vint l'enlacer, posant ses mains sur ses hanches. Pas de doutes possible. Sauf si, ici, dans le Massachussets les gens étaient assez libertins & suicidaires pour venir enlacer de parfaits inconnus ce qui l'étonnerait fortement. Le " devine qui sait " qui suivit, la conforta dans cette idée. Ouf... Il ne l'avait pas laissé tomber & à présent elle n'était plus seule & perdue. Elle se trouvait d'ailleurs en fort agréable compagnie Razz Andy aurait pu se retourner tout de suite pour rendre " l'enlaçage " à son ami, ce qu'elle ne fit pas. Immobile, elle attendit qu'il se place face à elle ce qu'il ne tarda pas de faire. Pourquoi ne pas avoir pris les devants ? Tout simplement car ils ne s'étaient pas vus depuis quelques mois, deux ou trois si je ne m'abuse & qu'elle avait un peu " peur " de le redécouvrir. Stupide n'est-ce pas ? En tout cas, elle ne fut pas déçue. Toujours aussi crousti-fondant avec son sourire craquant & ses prunelles aguicheuses. Se laissant un temps pour l'examiner de la tête au pieds comme il le fit lui-même, elle prit sa jolie frimousse blonde entre ses mains avant de lui coller un claquant bisou sur la joue, véritablement heureuse de le retrouver, enfin.

<< Il se finit bien, sans aucun doute. >>

Bien évidemment, elle évoquait le fait de le retrouver & d'être là, aujourd'hui, face à lui, prête & surmotivée pour le supporter durant une année (= Posant ses mains sur les hanches, elle le zieuta du regard doux & suppliant qu'elle savait si bien faire, montrant d'un mouvement de tête ses valises qui attendaient là, bien sagement. Tous ces biscoteaux délicieux devaient bien servir à quelque chose n'est-ce pas ? Surtout que Môssieur Magnifique était son chevalier servant ! Puis, sans attendre, elle pivota sur ses talons & se mit en route vers les grandes portes vitrées qui donnaient sur le hall de l'université. Hé oui, la brunette avait toujours été curieuse & elle comptait vite découvrir tous les lieux & ensuite faire connaissance avec ses habitants. Déjà arrivée à quelques mètres de Keith, elle se retourna, toujours souriante, n'arrivant plus à décrocher cet immense sourire qui égayait son visage jovial, vraiment contente.

<< Tu m'racontes ta vie & j'te raconterai la mienne après. & puis tu m'invites à boire un verre, à visiter ta chambre, tu me masses avec une huile qui sent bon, tu me prêtes l'un de tes tee-shirt, bref la vie comme avant ! >>


Elle lui fit un clin d'oeil malicieux avant de repartir, toute excitée devant cette nouvelle vie qui se dressait devant elle. Que d'aventures l'attendaient & accompagnée de deux hommes de sa vie. Gosh ! Qu'elle était pressée de tout savoir & de tout vivre (= Mais patience, chaque chose en son temps &, pour le moment, elle avait énormément de temps à rattraper avec son Keithounet & hors de question de faire l'impasse sur les détails croustillants. Elle voulait TOUT savoir sur sa vie, sur ce qu'il avait fait depuis son arrivée & ensuite, elle réfléchirait peut-être à lui conter quelques épisodes passionnants de sa vie tout aussi passionnante Cool

[ Déso c'court & pas top =/ ]

_________________
[ Andrea Rose ]
__# Donne-moi la main que je ne la prenne pas...
<< Tout faire pour te voir partir & te supplier de revenir. >>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plymouth-funroad.nice-board.com/hello-i-love-you-f4/___-a
Keith Livingstone
#__Just a Heartbreaker
avatar

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 28
YOUR FAVOURITE SONG : #_Babyshambles - Fuck Forever. / BB Brunes - Gang. / AC.DC - Hells Bells. / Buckcherry - Sorry.
YOURS ACTIVITIES : #_DRAWiNG, BASKET-BALL.
Date d'inscription : 26/04/2008

IT'S MAÏ LAÏFE !
_# IN LOVE WITH: MAYBE HER . . .
_# ME &.& OTHERS:
_# HOW DO YOU FEEL ?: Good

MessageSujet: Re: ___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?   Sam 10 Mai - 19:09


    Elle devait sûrement savoir qu’il ne pouvait rien – ou presque – lui céder vu comment elle le suppliait du regard tout en désignant ses valises. Elle ne manquait pas de cran celle-là, aussitôt arrivée, elle lui demandait déjà des faveurs … qu’il ne pouvait bien entendu pas refuser. Oh, elle ne lui demandait pas techniquement parlant, mais bon il n’était pas aussi crétin pour ne pas comprendre ses insinuations – même s’il est O2T -. Il se passa une main derrière son cou & son regard glissa de la belle aux valises. Il devait vraiment les porter ? Pas que ça soit lourd pour lui, loin de là mais bon l’envie de porter ce poids jusque dans son dortoir n’était pas là. Il préférait de loin avoir les bras ballants & les mains baladeuses vides. Fin bref, ne nous éternisons pas sur ce sujet lassant & poursuivons. Mister Livingstone arborait toujours un large sourire, notamment après les quelques mots prononcés par miss Andy. < il se finit bien >. Sans aucun doute ? Mieux vaut ne pas avancer ce genre de chose trop rapidement, elle risquerait d’être déçue. Cela fait quelques mois qui ne se sont pas vus, & peut-être a-t-elle oubliée comment son « blondinet » est fou, pervers, bavard & jaloux. Lorsqu’il la vit faire volte face pour se diriger vers l’imposant bâtiment, son sourire s’élargit, toujours aussi content d’être ici, avec elle. Comme quoi, le bonheur est à porté de main.

    & la miss, tu croies que tes valises vont se porter toutes seules ? tongue

    Il finit par saisir ses valises, tout en s’approchant à son tour des portes vitrées qui donnaient sur le hall de l’Université. Il avait l’impression de redécouvrir cet endroit, avec elle. Incroyable. La même terre, le même ciel, le même bâtiment, le même arbre, la même brise, les mêmes escaliers, les mêmes fenêtres, les mêmes portes … & pourtant tout semblait si différent. Arrivé devant les portes du bâtiment, il posa les valises à terre & s’assied à moitié dessus ; bah quoi ? Il faut bien qu’elles servent à quelque chose, alors autant se rendre utile hein (x. Il suivit la jeune femme du regard jusqu’à ce qu’elle arrive à peu près à son niveau. Ses paroles le firent de nouveau sourire ; un large sourire bien à lui, mi amusé mi content. Il se mordit la lèvre inférieure – tic chez lui - & se remémora alors un instant les moments passés en la charmante compagnie de sa brunasse.

    Hm … Ma vie est tellement passionnante, que j’aurais du mal à en faire un bref résumé ; si jamais t’as du temps à perdre, alors dans ce cas, pourquoi pas. T’auras même le droit à tous les détails ; ma bonté me perdra (x. & bien, t’as intérêt à me raconter la tienne ; c’est que j’aime bien quand la brunasse se met à faire un racontage de sa life non stop Razz .

    Il fit un large sourire taquin ; elle savait très bien qu’il déconnait. Une chose à savoir chez lui, ne jamais prendre ce qu’il dit au premier degrés, car même si ça peut paraître méchant, ça ne l’est jamais vraiment. Il aime juste plus que tout taquiner les gens sans arrêt ; & Andy la première. & s’il parait vaniteux, sachez qu’il le fait exprès. N’allez pas croire que Mister Livingstone est quelqu’un qui n’aime que son ego & ses chevilles surdimensionnées.

    Vaut mieux pas que tu viennes dans ma chambre, mon esprit pervers s’enflammerait tout seul.

    & bah quoi ? Elle connaissait très bien son caractère, & il n’était pas du genre à cacher ses pensées. Qu’elle soit choquée ou non ; de toute façon il pensait vraiment ce qu’il venait de dire. Il ne faut jamais qu’une fille vienne < visiter > sa chambre, car ça finit toujours en sucette. Il n’y peut rien, c’est dans sa nature. Ne le blâmer pas, il fait tout pour changer - & ça, pour le coup, c’est vrai -.

    J’veux bien te prêter un de mes t-shirt même si … non rien (x.

    Il fit un sourire en coin avant de reprendre les valises de la miss. Direction son dortoir ; à moins qu’elle ne veuille emménager chez lui, ce qui ne le dérangerait aucunement mais c’est l’administration qui ne serait pas tellement joyeuse d’avoir deux individus du sexe opposé dans la même chambre. & oui, malheureusement pour Keith’ les chambres ne sont pas mixtes. Mais ça, c’est pas tellement un problème à vrai dire : comme s’il allait respecter le règlement. Pff. Tout ce qu’il ne faut pas faire, il le fait ; c’est bien connu. Toujours en train de tenir la porte, il fit une légère révérence à miss Hampton, un sourire légèrement hypocrite.

    Profites-en, c’est pas tous les jours que je suis galant tongue !

    C’était pas tellement faux ce qu’il disait, vu qu’il y a des jours avec ou des jours sans. Fin bref, une fois que la miss daigna bouger son arrière train – restons poli –, il réfléchit un – très – cours instant avant de demander :

    T’es avec qui dans ton dortoir ? Même si je sais que t’es très déçu de pas être avec moi (x. Nan mais en faite, c’est surtout que j’veux savoir où je pose tes valises … J’vais pas me les trimballer all the time.


_________________
{ Oh, my sweetest dream is
to have you right next to me
& to hear you say
< I Love You Too > }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plymouth-funroad.nice-board.com/we-love-you-f9/__keith-is
Andrea R. Hampton PAUSE
•> Lady Marmelade <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 686
Age : 28
YOUR FAVOURITE SONG : Jimmy - Moriarty & Paperweight - Joshua Radin
YOURS ACTIVITIES : EUX (LL)
Date d'inscription : 05/03/2008

IT'S MAÏ LAÏFE !
_# IN LOVE WITH: Confusion...
_# ME &.& OTHERS:
_# HOW DO YOU FEEL ?: Fly in the sky

MessageSujet: Re: ___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?   Lun 12 Mai - 21:00

Si ses valises allaient se porter seules ? Qu'il la charrie, si il le voulait, Andrea savait parfaitement, qu'hélas il n'y avait pas de porteurs de bagages, ici, à Plymouth mais que Keith remplirait parfaitement cette fonction. Il lui devait bien ça non ? Sûr qu'il lui était redevable, si elle cherchait bien elle trouverait forcément un service qu'elle lui avait rendu. Heum... Alors, euh si, une fois elle lui avait payé un muffin au Starbuck's Coffee ! Oups... Elle avait oublié de préciser qu'ensuite il l'avait porté jusqu'à sa chambre d'hôtel car la belle en avait assez de marcher. Bon d'accord, sous cet angle là elle lui était redevable & non le contraire mais un tout petit service de rien du tout n'allait pas le tuer hein ? (A" & puis elle se ferait pardonner, promis ! Elle effacerait même toutes ses dettes d'un coup, elle trouverait le moyen de frapper fort, c'était d'ailleurs pour ça qu'elle était là ! Enfin aussi pour étudier mais ce côté de la chose n'était qu'accessoire tongue

<< Je parie qu'un beau porteur aussi blond que les blés & musclé comme pas possible va surgir de nulle part & va attraper mes trois pauvres valises. Fais gaffe, tu risque d'avoir de la concurrence Lou' tongue >>

& comme par hasard, ce qui devait arriver, arriva. Keith prit les bagages de la demoiselle & vint le rejoindre devant les immenses portes vitrées de l'imposant bâtiment. & voilà, plus question de reculer. Pourquoi vouloir reculer d'ailleurs ? Cette université, d'après les brochures & ce que Jay lui avait dit était le nec plus ultra en matière d'apprentissage des arts &, surtout, il y avait deux morceaux de choix qui l'obligeaient à franchir ce seuil. En y réfléchissant, elle allait complètement changé de vie... Fini le petit lycée tranquille à Phoenix avec ses bonnes vieilles habitudes. Finis les petits dîners chez Papa&Maman, il faudrait se débrouiller seule à présent ! Plus besoin de passer des heures au téléphone avec Jay ou Keith, elle pourrait aller frapper à la porte quand l'envie viendrait. Plus question de se reposer sur ses lauriers, certes les sorties seraient nombreuses, du moins si la ville perdue au fin fond du Massachussets permettait d'offrir quelques loisirs, mais il allait falloir travailler. & puis surtout, tout était inconnu, il fallait repartir de zéro, se refaire des amis, découvrir les lieux, un véritable changement de bord. Inquiète ? Oui, un peu mais après toute, elle n'était pas réellement seule &, tout au fond d'elle, elle savait qu'elle avait fait le bon choix, cette école lui ouvrirait des portes & elle saisirait chaque occasion, bien décidée à ne pas se laisser marcher dessus.

<< Je doute que ta vie soit réellement passionnante sans moi mais... >> Répondit-elle avec un sourire moqueur, une fossette prononcée apparaisant sur sa joue. << Mais je suis partante pour quelques heures de racontage de vie ! On a du temps à rattraper j'te signale Razz >>

Ca y était. Ils étaient entrés dans ce grand hall, impressionnant & l'hôtesse d'accueil leur sourit, les saluant d'un geste de tête poli que lui rendit Andy, quelque peu intimidée. & oui, cette grande gueule qui était toujours prête à l'ouvrir se retrouvait un peu désarmée devant tout ça, sa belle assurance s'envolait peu à peu &, sans s'en rendre compte, elle fit deux pas de côté, se retrouvant près du blondinet, rassurée par sa présence protectrice. & lui, égal à lui-même, continuait de raconter ses conneries habituelles (x A ce qu'elle sache, Rose s'était retrouvée plusieurs fois dans la même pièce fermée que lui, en très proche vicinalité du jeune homme, elle s'était même assoupi dans ses bras & ce n'est pas pour ça qu'il y avait eu fricotage, comme quoi, il pouvait se montrer sage & raisonnable parfois. Après tout, elle lui faisait confiance, elle ne le voyait vraiment pas son p'tit Lou', comme elle l'appelait si bien, la forcer à faire quoi que ce soit. Certes ils se taquinaient constamment, aimaient danser collés-serrés en soirée &, bien qu'elle s'efforce de la cacher, la brunette(asse) avait un léger? faible pour lui, comme toutes représentantes du sexe féminin normalement constituées d'ailleurs. Donc, se retrouver dans sa chambre ne lui posait aucun problème & pas une pensée perverse ne lui effleurait l'esprit (A"

<< Tsss, arrête de raconter des bêtises toi... >>

Elle lui donna un léger coup de coude au niveau des coudes, les yeux fixés sur le plafond décoré, toujours aussi distraite. Des milliers de pensées traversaient son esprit embué, ne réalisant toujours pas. Toujours prêt de Keith, peut-être de perdre de se perdre ou de le perdre, ils se mirent à avancer, le blondinet en premier. Si l'on croyait la carte du campus affichée dans le hall, les dortoirs féminins & masculins se trouvaient chacun dans une aile différente. Il fallait donc marcher un peu pour pouvoir y accéder. T-shirt, quoi t-shirt ? Ce fut le seul mot qu'elle percuta &, d'un geste de tête nerveux, elle se remit les idées en place.

<< Même si quoi ? Continue, je déteste les gens qui ne finissent par leurs phrases ! >>

& là, pof, comme si toutes ses préoccupations s'étaient dissipées d'un coup, elle redevint elle-même, la Andy en mode pile électrique qui sautillait partout & embêtait non-stop Mister Livingstone. Elle lui ébouriffa d'ailleurs sa tignasse couleur blés, profitant du fait qu'il avait les mains prises & qu'il ne pourrait donc pas répliquer. Muhaha quelle vilaine cette brunasse qui faisait des malheurs à son blondinet <3 Puis, elle fut forcée de s'arrêter brusquement. Mais c'est vrai ça, avec qui était-elle ? Si la composition des chambres n'avaient tenu qu'à son humble avis, vous vous doutez qu'elle aurait demander à être avec Keith & Noah, hélas personne ne s'était préoccupé de savoir ce qu'elle pensait.

<< J'en sais rien... Ouais, on va poser tooooouuuuuutes mes loooouuuurdes valises & ensuite on file tel le wind ! >>

Déclara-t-elle avec voix & geste théâtral que je vous laisse le loisir d'imaginer. Hé oui, il y a une fin à tout & la Miss Hampton anxieuse avait laissé place à la folle =D Plus aucunes inquiétudes c'était maintenant elle qui était passée devant & marchait rapidement dans les couloirs, découvrant avec surprise & joie que tout était parfaitement tenu. Elle allait se plaire ici, c'était forcé ! En espèrant que les filles de sa chambre soient marrantes. Pourquoi ne le seraient-elles pas ?

<< Tu sais je suis là maintenant, je vais pouvoir te faire souffrir mon p'tit cobaye d'Ah-Mûûûr ! >>


& c'était reparti pour des tours sur soi-même accentués par sauts de cabri. Alala j'vous jure...

_________________
[ Andrea Rose ]
__# Donne-moi la main que je ne la prenne pas...
<< Tout faire pour te voir partir & te supplier de revenir. >>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plymouth-funroad.nice-board.com/hello-i-love-you-f4/___-a
Keith Livingstone
#__Just a Heartbreaker
avatar

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 28
YOUR FAVOURITE SONG : #_Babyshambles - Fuck Forever. / BB Brunes - Gang. / AC.DC - Hells Bells. / Buckcherry - Sorry.
YOURS ACTIVITIES : #_DRAWiNG, BASKET-BALL.
Date d'inscription : 26/04/2008

IT'S MAÏ LAÏFE !
_# IN LOVE WITH: MAYBE HER . . .
_# ME &.& OTHERS:
_# HOW DO YOU FEEL ?: Good

MessageSujet: Re: ___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?   Mer 14 Mai - 17:40


    Tu m’avais pas dit que tu étais devenu voyante ! Attends j’vais essayer aussi : je parie qu’une jeune femme - te ressemblant en tout point - va venir me remercier comme il se doit ?

    Oh, il avait toujours le droit d’espérer & après tout, elle devrait bien le remercier un jour ou l’autre pour tout ce qu’il faisait pour elle ; à moins que les services du jeune blondinet – comme elle l’appelle si bien – ne soit gratuit. C’est vrai que ça ne le gênait pas le moins du monde de porter ses trois misérables valises, de la porter lorsqu’elle en a marre de marcher, de lui offrir je ne sais quoi sur un coup de tête de la miss’ ... ‘Fin bref, pour l’instant, il faisait tout & n’importe quoi pour elle, sans réellement réfléchir, puisqu’il s’agissait de choses plus ou moins insignifiantes, rien de bien important ; & puis, il n’allait pas mourir pour si peu, il est coriace le blondinet =P. Un sourire taquin accompagna ses quelques paroles infantiles. J’avoue, parfois on se demande bien quel age il a ; mais on a tous une part d’enfant au fond de nous – plus ou moins prononcée -. Demandez à n’importe qui de son entourage, le premier mot qui vient à la bouche lorsqu’on veut qualifier Keith – outre < beau > - c’est < Fou >. & sur ce coup là, ils n’ont pas torts. Une connerie à faire ou à dire ? Keith’ s’en charge, pas de problème xD. Il enchaîne conneries sur conneries sans même s’en rendre compte, ça fait parti de son train-train quotidien. Je me rappelle d’une fois, où Keith avait voulu apprendre à son chat à voler, pour faire comme dans les dessins animés. Il lui avait confectionné une cape noir, & oui c’est qu’il est bon couturier le blondinet, & l’avait balancé de la fenêtre du premier étage tout en criant < Maaamâan ! Filou il vooooole ! >. & PAF ! Heureusement, un chat retombe toujours sur ses pattes. < Maamâaan ! Tu croies qu’il a pas réussi à voler parce qu’on était pas assez haut ? Diiis j’peux aller sur le toit s’teuuuu plaiiis super maman chérie que j’aime de tout mon petit cœur ? >. Imaginez un mini Keith d’environ 7 ans demander ça à sa mère avec des yeux de chiens battus, tout simplement irrésistible <3.

    Détrompes-toi ma vie est passionnément passionnante, même sans toi. & même que plus tard, tu écriras un livre sur ma vie, qui deviendra par la suite un best seller Cool .

    & le revoilà parti dans sa folie qui finit toujours par l’emporter sur son < sérieux >. Son sourire taquin & à la fois moqueur réapparut sur son visage aux apparences si innocentes. Lorsqu’on le voie comme ça, on n’a pas idée qu’il puisse être aussi fou vu son visage angélique (A’. Ne jamais se fier aux apparences Darling, elles sont bien souvent trompeuses. Il ajouta même, comme pour s’enfoncer encore un peu plus :

    Sois pas jalouse, je ferais un beau portrait de ta magnifique p’tite bouille de brunasse tongue .

    En entrant dans le hall, il balaya la salle d’un bref regard, avant de rendre le sourire à la réceptionniste. Poli d’un jour, poli de toujours (x. Bizarrement, Andy se rapprocha de lui, comme si elle était intimidée ou quelque chose dans le genre … & apparemment, elle ne le croyait pas sur le fait que son esprit pervers s’enflammerait tout seul. Oh, & bien qu’elle croit ce qu’elle veut après tout ; mais elle verra bien le moment venu. Bien entendu, il savait se contenir, ne rien faire, & ne la forcerait jamais à faire quoique ce soit. Il lui rendit son coup de coude : non mais oh !

    & bah, c’est bien connu, je suis un ange (A’.

    Il souleva alors de nouveau les valises de la miss’ & se mit à marcher en direction de son dortoir, ou du moins pour l’instant il ne faisait que avancer dans l’imposant hall doté d’une incroyable profondeur ; on aurait presque dit qu’il finissait jamais. Perdu dans ses pensées, il ne vit alors rien venir. Elle vint lui ébouriffer les cheveux, sachant pertinemment qu’il détestait qu’on touche à se cheveux, roôh ! & lui, qui ne pouvait même pas se défendre puisqu’il avait ses valises dans les mains, il n’avait pas l’air franchement malin. Elle ne payait rien pour attendre, rassurez-vous ; sa vengeance sera encore plus terrible. Héhé.

    Tu vas me détester alors Dydy’ Twisted Evil .

    Haha ce surnom culte. Il ne l’utilisait que dans les cas de chamailleries intenses … C’est pourquoi, à cet instant précis, il était le bienvenue. Sa petite Dydy adorée n’avait pas fini de souffrir maintenant qu’elle l’avait rejoint. Oh, & je ne doute pas du contraire non plus. Ils sont fait pour se chamailler mutuellement ces deux là. L’habituel jeu du chat & de la souris qui ne finit jamais. Oh & pour ce qui est de la suite de sa phrase, il ne lui dira probablement jamais & elle serait contrainte de le détester à jamais ; si elle n’est pas triste la vie xD. Je vais vous dire ne quoi consistait la fin de sa phrase, mais chuut it’s a secret. Une pensée légèrement perverse lui avait traversé l’esprit, s’étend rattrapé comme il pouvait pour ne pas dévoiler la fin de sa phrase. « J’veux bien te prêter un de mes t-shirts même si t’es mieux sans ». Il suivait Andy dans les couloirs, direction … les dortoirs des filles =D. Aucunes pensées perverses émanent de ce jeune homme sans défense (A’.

    Ne t’inquiète pas, c’est réciproque. Comme c’est mignon, on va se faire souffrir mutuellement (x. Boarf’, on verra bien qui rira le dernier.

    Ils finirent par arriver dans le long couloir de dortoirs. Des portes à gauche, d’autre à droite ; ils étaient entourés de porte. And which one was the one ? On fait la plouf ? xD. Keith posa les valises de la miss’ à terre, & s’approcha dangereusement d’elle par derrière. & ouai, elle n’avait qu’à pas rester devant sans faire attention à ses arrières. Sans crier garde, il commença à la chatouiller sans le moindre remords. Car après tout, pourquoi en aurait-il ? Haha, elle était toute aussi chatouilleuse que lui, donc pourquoi ne pas s’amuser un peu x). Cruel ? Bah non, juste rancunier. Elle pouvait le supplier tant qu’elle le voulait, il n’entendait rien =P. Il finit par arrêter & porta la miss’, toujours aussi légère. Il fit quelques pas, avant d’ajouter, pour la taquiner encore un peu bien entendu ; une fois n’est pas coutume :

    Dis, t’aurais pas grossi en deux mois ? tongue

    Il fit quelques tours sur lui-même & emporter par le poids & la vitesse, il tomba par terre en la charmante compagnie de la miss’. Oups, désolé. Il se redressa en position assise & se gratta le derrière du cou, un sourire désolé adressé à sa p’tite Dydy ; il se releva & lui tendit la main, pour l’aider à se remettre debout elle aussi :

    Désolé, toujours aussi maladroit Razz . Bon dis, on sort maintenant ? On va pas camper dans les couloirs hein, à moins que l’envie ne te prenne …

_________________
{ Oh, my sweetest dream is
to have you right next to me
& to hear you say
< I Love You Too > }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plymouth-funroad.nice-board.com/we-love-you-f9/__keith-is
Andrea R. Hampton PAUSE
•> Lady Marmelade <3
avatar

Féminin Nombre de messages : 686
Age : 28
YOUR FAVOURITE SONG : Jimmy - Moriarty & Paperweight - Joshua Radin
YOURS ACTIVITIES : EUX (LL)
Date d'inscription : 05/03/2008

IT'S MAÏ LAÏFE !
_# IN LOVE WITH: Confusion...
_# ME &.& OTHERS:
_# HOW DO YOU FEEL ?: Fly in the sky

MessageSujet: Re: ___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?   Jeu 22 Mai - 23:15

Le remercier comme il se doit ? Tout dépendait de ce qu'il entendait en disant cela. Sous-entendait-il quelque chose ? A n'en pas douter, c'était certain. Dire qu'elle profitait de lui ? Oui & non... Andrea n'abusait pas de sa gentillesse, elle l'utilisait parfois certes mais ne lui demandait rien d'impossible &, peut-être par naïveté, elle ne se rendait pas compte qu'il ne pouvait rien lui refuser à cause de son attirance pour elle. La demoiselle pensait simplement que, sous ses airs de gros dur, Keith était un adorable petit blondinet avec un cœur énorme, toujours prêt à aider tout un quidam qui en avait besoin. Seulement il l'aidait un peu plus elle, mais quoi de plus normal, ils étaient amis non ? Hé oui, il était grand temps qu'elle ouvre enfin les yeux mais un peu d'aide ne lui ferait guère de mal. C'est, que, pour certaine chose, la petite était longue à la détente alors il fallait lui dire explicitement de quoi il en retournait (x

<< Te remercier comme il se doit ? & puis quoi encore ! Les récompenses il faut les mériter tongue >>

Un livre ? Un portrait ? Tout cela était approprié vu le lieu où ils se trouvaient & l'écriture n'était pas un problème pour Andrea qui pouvait passer des journées à écrire. Ecrire quoi ? Tout & n'importe quoi. Cela allait de l'article de journal, au journal intime en passant par des chansons, des poèmes ainsi que des rédactions imposées. L'écriture représentait plus qu'un échappatoire pour la demoiselle qui ne ressentait pas vraiment le besoin de s'échapper étant une bonne-vivante mais plutôt comme un passe-temps. Un stylo, une feuille de papier ou un quelconque autre support suffisait à faire décoller son imagination & les lettres s'enchaînaient pour ensuite formées des mots & elle remplissait ainsi des pages & des pages. Tout comme lorsque l'on mettait un crayon entre les mains de Keith. Il se passait la même réaction excepté que le jeune homme, lui, excellait dans l'art du dessin. Deux matières différentes mais complémentaires... Comme eux deux ? Peut-être, oui Razz

Complémentaires, oui c'était le mot qui convenait parfaitement. Lorsque l'on comptait, ils ne se connaissaient que depuis deux ans. Pas énorme n'est-ce pas ? Surtout qu'ils ne se voyaient que rarement, n'habitant pas la même ville ni le même état d'ailleurs. Néanmoins, malgré la distance & le temps passé, Keith & Andy étaient restés proches. Grâce aux nouvelles technologies bien sûr, Msn & le téléphone portable. Ce qui était épatant c'est que la brunette trouvait toujours quelque chose à lui raconter, même si cela était totalement dénué d'un quelconque intérêt ! Il savait la mettre à l'aise & elle lui avait rapidement accordé sa confiance, lui racontant sa petite vie (=

<< M'appelle pas Dydy, vilain blondinet ! &... >>


Trop, tard, elle ne put finir sa phrase que l'hyper-actif qui lui tenait compagnie s'était rué sur elle, se mettant à la chatouiller. Mais pour qui se prenait-il pour ainsi attaquer une douce & belle jeune femme ?! xDD Quelle brute épaisse Razz Gesticulant en tout sens en riant aux éclats, Rose pouvait à peine articuler quelques paroles inaudibles, succombant sous les chatouilles incessantes de son ami. & oui, l'inconvénient d'être aussi proche d'une personne c'est qu'après elle connait tous vos points faibles & s'en sert contre vous ! La torture s'acheva brusquement pour céder à sa place à..? En moins de deux, la belle se retrouva posée sur l'épaule du blond, ses jambes bougeant en tous sens, ne touchant plus le sol. & en plus il osait la traiter de grosse ?!

<< Goujat ! Repose moi tout de suiiiiiiiiiiiiiite ! >>

Cria-t-elle partant dans un son strident comme elle savait si bien les faire & s'agitant de tout son possible pour descendre de son perchoir. Seulement, dommage pour elle, entre les tours effectués par Keith & son agitation, ils finirent bien entendu par terre. Plus de peur que de mal & aucune blessure, heureusement d'ailleurs. Rire ? Oh que non, elle n'en avait pas l'intention ! Elle le fusilla de son regard noir, ses bras croisés sur sa poitrine comme offusquée par son comportement. Cette mascarade dura quelques minuscules secondes avant que la furie ne bondisse sur sa proie & se mette à lui taper gentiment le torse de ses poings.

<< Grand fou va ! Si je m'étais blessée t'aurais été obligé d'être mon esclave jusqu'à ce que je sois remise &, parole d'Hampton, tu aurais mené la vie dure ! >>

Epuisée par son voyage & toutes ces péripéties, elle ne répondit même pas à l'envie de sortir de son interlocuteur & s'allongea en soupirant, calant confortablement la tête sur son épaule douillette. & tout le monde savait que lorsqu'Andy était posée, il en fallait beaucoup pour la bouger Razz

<< J'pique un p'tit somme sur toi. A mon réveil, j'veux être dans mon lit avec mes valises toutes bien rangées & toi qui m'apporte mon goûter d'accord ? >>

Se retournant & pesant de son maximum de poids sur lui, elle ferma les yeux, feignant de s'endormir, voulant l'empêcher de se relever en hâte & de continuer son marathon de pile électrique (x.

_________________
[ Andrea Rose ]
__# Donne-moi la main que je ne la prenne pas...
<< Tout faire pour te voir partir & te supplier de revenir. >>


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plymouth-funroad.nice-board.com/hello-i-love-you-f4/___-a
Keith Livingstone
#__Just a Heartbreaker
avatar

Masculin Nombre de messages : 357
Age : 28
YOUR FAVOURITE SONG : #_Babyshambles - Fuck Forever. / BB Brunes - Gang. / AC.DC - Hells Bells. / Buckcherry - Sorry.
YOURS ACTIVITIES : #_DRAWiNG, BASKET-BALL.
Date d'inscription : 26/04/2008

IT'S MAÏ LAÏFE !
_# IN LOVE WITH: MAYBE HER . . .
_# ME &.& OTHERS:
_# HOW DO YOU FEEL ?: Good

MessageSujet: Re: ___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?   Sam 24 Mai - 18:35


    Haha. Comme s’il ne méritait pas sa récompense. Elle est bien bonne celle là (x. Il s’arrêta net, posa les valises à ses pieds, croisa les bras & fixa la miss’ d’un regard noir. Il dut se mordre la lèvre inférieure pour ne pas éclater de rire, & finit par ajouter, faisant mine d’être terriblement vexé :

    Non mais je rêve là ?! Tu dis que j’mérite rien ? Même pas un pot de nutella de ta part ? Même pas un gros bisou baveux comme tu les fais si bien ? xD. Même pas ne serait-ce qu’une petite preuve d’amour dans ce cœur si bien caché ? Bouh, si c’est comme ça, moi je te boude ! & ne compte pas sur moi pour céder à un autre de tes caprices hein. Tu les voies tes valises ? & bah une fois dans ton couloir, elles vont bouger toutes seules jusque sur ton lit … J’ai décidé de plus être gentil, maintenant je serais trèès méchant mais que avec toi hein. Tu vas souffrir comme t’as jamais souffert (A. Il marqua un petit temps d’arrêt, faisant mine de réfléchir, avant d’ajouter, d’un air taquin : Hey, tu sais qu’il y a une piscine ici ? & … un bain de minuit avant minuit ça te dit ? Qui a dit que j’allais te pousser dedans toute habillée hein tongue ?!

    Son regard bleu commença à pétiller légèrement. Haha, il aimerait bien la pousser dans la piscine, mais pour ça, il faudrait déjà qu’ils arrivent à la piscine hein. & puis, si ça se trouve, son haut il est transparent ? xD #SBAF#. Il se rappelle d’une fois, où il avait voulu pousser une amie dans l’eau & il était tellement adroit, que résultat : c’est lui qui a fini à l’eau & pas elle ; ironie des choses. J’avoue, Keith a toujours été très maladroit, quelles que soient les circonstances. Verre de coca à la main, on lui demande l’heure & comme un boulet, il incline son bras pour regarder le cadran de sa montre & hop là, le verre de coca vidé sur ses chaussures. Héhé, on a la classe où on l’a pas XD.

    Après l’avoir chatouillée & portée, être tombés par terre, elle commença à se déchaîner sur lui, en lui donnant des coups de poings sur son torse. & bien, si elle voulait se faire mal, qu’elle continue hein (x. Il sourit en coin suite à ses paroles. Genre qu’il deviendra un esclave un jour, alors là jamais de la vie hein ; même pas de sa Brunasse, & ouai. Oh & puis, maintenant qu’ils étaient par terre, ils ne pouvaient pas tomber plus bas hein ? ><. Il passa son bras autour de la miss, puisqu’elle semblait s’installer confortablement sur lui & bien autant se mettre à l’aise. Il tourna son regard vers elle, le plongeant dans le sien. La regarder encore & toujours, ils ne s’en lassaient jamais. Oh que non …

    Ton esclave & puis quoi encore ? Oh & pour ce qui est du < je te mènerais la vie dure >, t’inquiètes pas, tu le fais déjà hein. & si tu t’étais blessée, bah je t’aurais soigné. Tu savais pas que j’étais médecin dans mes heures perdues ? J’ai la blouse blanche & toute la panoplie hein, attention c’est pas d’la gnognotte Razz .

    Vous croyez vraiment qu’il allait la laisser dormir tranquillement sur son épaule sans rien dire ou faire ? Ca serait bien mal le connaître. Il réfléchit un cours instant du comment il allait pouvoir embêter sa petite brunasse préférée … Hm, déjà si elle croyait que mettre tout son poids sur son épaule ça allait l’empêcher de se relever, elle croyait au père Noël. Ensuite … Hm, il faut lui laisser le temps de réfléchir roôh’, il est blond je vous rappelle xD. Il fouilla discrètement dans la petite poche au devant de la valise de la miss’ & il trouva miraculeusement ce qu’il cherchait : un bout de tissu. Ah, ne me demandez pas ce qu’il faisait là, j’en sais rien & l’utilisation qu’en fait la demoiselle, j’en sais encore moins ; mais une chose est sure, là, il allait pouvoir s’en servir à bon escient. Ni une ni deux, il mit le bout de tissu autour de la tête de la miss’ – qui avait alors les yeux fermés faisant mine de somnoler – lui cachant ainsi les yeux. On joue à un jeu de primaire ? =P. Nan nan vous inquiétez pas (x. Il serra un peu le nœud derrière la tête d’Andy pour qu’elle ne puisse pas le défaire par elle-même & alla lui murmurer à l’oreille :

    Bon je sais que t’es déçue de ne pas voir mon beau visage, mais bon ne te plains pas s’teu plais xD. Je vais t’emmener dans une pièce super méga archi secrète & il faut pas que tu voies le passage que j’emprunte, c’est pour ça que t’as les yeux bandés (x. Désolé, j’avais pas envie de te regarder dormir pendant des heures & des heures & de jouer la boniche de service -_-‘.

    Il sourit en coin – sourire qu’elle ne pouvait pas voir - & lui prit ses deux mains pour la relever. Haha, si elle croyait avoir une vie tranquille & paisible en venant ici, & bah il faut qu’elle sache qu’avec Keith c’est impossible, puisque c’est une pile électrique qui a toujours besoin de faire quelque chose. Il l’enlaça par derrière & fit quelques pas avec elle :

    Hey, il faut que tu me fasses trop confiance hein, parce que imagine que tu tombes dans des escaliers & bah, là pour sure, t’auras quelque chose de cassé & j’ai pas envie de jouer au docteur (x. Bon & si tu veux pas que je t’emmènes là-bas, de toute façon t’as pas le choix c’est soit ça, soit je te laisse toute seule dans ce couloir les yeux bandés, attendant qu’une âme charitable ne vienne te délivrer. & là, tu pourras attendre très longtemps & piquer un somme si t’as envie. Il lui vola un léger baiser sur la joue tout en ajoutant : Mais tu sais que je t’aime hein Dydy tongue .

    [ Sorry =$ ]

_________________
{ Oh, my sweetest dream is
to have you right next to me
& to hear you say
< I Love You Too > }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plymouth-funroad.nice-board.com/we-love-you-f9/__keith-is
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
___# SHE'S HERE ! & YOU, WHERE ARE YOU ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLYMOUTH FUN ROAD  :: .:. UNIVERSITY .:. :: •> HALL-
Sauter vers: